Les POIC et leurs membres ont pris des engagements sérieux envers le traitement respectueux et sans cruauté de tous les animaux dont ils ont la charge. C’est avec cet objectif en vue que les POIC lancent le Programme de soins aux animaux (PSA) pour évaluer le soin apporté à la ferme par les producteurs d’œufs d’incubation de poulet à chair à leurs animaux.

Le PSA des POIC tablera sur les efforts faits par les producteurs canadiens d’œufs d’incubation de poulet à chair pour le soin de leurs volailles et les reconnaîtront. Nos éleveurs comprennent qu’ils ont le devoir de fournir les meilleurs soins possibles à leurs animaux et ils tirent fierté de leur travail. Le PSA des POIC contribuera à prouver tout le travail qu’ils font et permettra l’amélioration continue de notre industrie.

Le PSA est un programme vérifiable obligatoire pour tous les producteurs des POIC. En plus d’effectuer nos propres audits internes, nous organiserons aussi des audits tierce partie pour vérifier la mise en œuvre efficace du PSA. Notre programme permettra de vérifier que nos reproducteurs de poulet à chair évoluent dans un environnement sécuritaire et agréable et que les éleveurs respectent les exigences et suivent les lignes directrices relatives à la superficie disponible, à l’approvisionnement en eau et en aliments, à l’éclairage, à la circulation de l’air, à la manipulation, etc.

L’outil d’audit du PSA repose sur le Code de pratiques pour le soin et la manipulation des œufs d’incubation, des reproducteurs, des poulets et des dindons (2016) du Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage (CNSAE). Les codes sont des lignes directrices conçues à l’échelle nationale pour le soin et la manipulation des animaux d’élevage et servent de modèles pour les exigences de soin des animaux et les pratiques recommandées. Les POIC ont pris activement part à l’examen de la mise à jour du code de 2016, avec les plus grands vétérinaires et scientifiques spécialisés dans le soin des animaux du Canada ainsi que des représentants des organisations de protection des animaux et l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Grâce à la démarche du CNSAE, les codes reposent sur des données scientifiques, sont pratiques et correspondent aux attentes de la société en matière de soin responsable des animaux d’élevage. Pour en savoir plus sur l’utilisation des codes, cliquez ici.

La mise en œuvre du PSA est en cours. Les POIC espèrent que le programme sera complètement lancé et mis en œuvre à la ferme dans toutes leurs provinces membres d’ici la fin de 2019.